Montgomery Clift

Acteur, Scénariste
Share:

Personal Info

  • Birth Name: Edward Montgomery Clift
  • Date of Birth: 17, Oct 1920

Biography

Dès ses 14 ans, Montgomery Clift débute sa carrière sur la scène de Broadway. Le réalisateur Elia Kazan le repère, et lui conseille de s'inscrire au mythique Actor's Studio. Jusqu'en 1948, il se produit uniquement au théâtre. C'est en 1948 que le cinéma s'intéresse à ce jeune homme, qui va lui offrir un premier rôle en or dans un film de Fred Zinnemann, Les Anges marqués (1948). Pour sa prestation de soldat américain qui va aider un jeune tchèque à retrouver sa mère, le comédien est déjà nommé aux Oscars.

Montgomery Clift est perçu par Hollywood comme le gendre idéal, néanmoins son regard tourmenté révèle une autre facette, plus complexe. En cela, il passe également pour un acteur inquiétant. Son rôle dans le western d'Howard Hawks, La Rivière rouge (1948) lui permet une fois encore de montrer son talent. Il tient tête à John Wayne alors au sommet de sa gloire, tandis que Clift n'en est qu'à son deuxième film. Il va enchainer les tournages aux côtés des plus grandes stars : Olivia de Havilland dans L'Héritière (1949), Elizabeth Taylor dans Une Place au soleil (1951) de George Stevens. Pour ce dernier, l'acteur est une nouvelle fois nommé aux Oscars.

Les plus grands réalisateurs s'arrachent le beau jeune homme : Alfred Hitchcock lui offre le rôle inoubliable d'un prêtre à qui l'on confesse un meurtre et qui s'en retrouve accusé et ne peut se disculper (La Loi du silence, 1953). La même année, Fred Zinnemann le retrouve pour Tant qu'il y aura des hommes aux côtés de Burt Lancaster et de Deborah Kerr. Enfin, courte expérience européenne, Montgomery Clift part en Italie jouer dans un film de Vittorio De Sica intitulé Station Terminus.

En 1957, il est victime d'un accident de voiture qui le défigure alors qu'il tourne L'Arbre de vie d'Edward Dmytryk. Grâce à la chirurgie esthétique, il termine le tournage, mais ressort très affaibli de cette expérience. Sa carrière n'en est pas stoppée pour autant, puisqu'il retrouve pour la troisième fois à l'écran son amie Elizabeth Taylor pour Soudain l'été dernier, d'après la pièce de Tennessee Williams. En 1958, il collabore à nouveau avec Edward Dmytryk pour Le Bal des maudits avec Marlon Brando et Dean Martin et Elia Kazan fait appel à lui pour Le Fleuve sauvage.

Son dernier film marquant sera sa participation aux Désaxés de John Huston, avec Clark Gable et Marilyn Monroe. Après un rôle de faible importance dans Jugement à Nuremberg, et l'échec commercial de Freud, passions secrètes (1962), Clift jouera son dernier rôle dans L'Espion (1966) de Raoul Levy. Prématurément usé, il décède à 46 ans d'une crise cardiaque.

Auteur : Corentin Palanchini

Newsletter

Subscribe now to get the latest newsletters

Search